La Baule Champion d’Europe !!


La dernière journée de la Coupe d’Europe des clubs s’est jouée à Porto ce dimanche 30 juin avec quatre équipes encore en course pour le titre : le tenant du titre du FBN Tekstil (TR), l’équipe française de La Baule, les Danois de Grondal et l’équipe organisatrice du FC Porto. Récit de cette ultime journée riche en émotions :
La première demi-finale entre le FBN Tekstil et La Baule tient toutes ses promesses et est tendue jusqu’aux dernières minutes. Le fait marquant, l’exploit de ces 5 jours, la performance extraordinaire vient de Frédéric Caudron. Quelle chance de pouvoir s’appuyer sur un pareil coéquipier, quelle chance pour La Baule de le compter dans ses rangs ! Le Belge a l’avantage de jouer à merveille et rapidement et quand ces deux éléments sont réunis, sa partie est bouclée en moins d’une heure et ses trois autres coéquipiers peuvent en théorie accumuler de la confiance pour affronter leur seconde période !! Le match entre Tayfun Tasdemir et Frédéric Caudron en est à 15 partout en 7 reprises au moment où le Maître débute son show… Les points défilent, il ne ratera plus et la série de 25 est avalée en 13 minutes. Tasdemir n’ajoutera qu’un seul point à son total : 40 à 16 en 8 reprises ! Voilà la meilleure partie de ces 5 jours, voilà la meilleure série de ces 5 jours, on regrette que Caudron n’ait pas eu la possibilité d’aller chercher son record du monde copartagé à quatre joueurs mais pour cela, il aurait fallu que la marque n’indique que 11 points !! Avec un écart de 24 points, on peut presque se dire qu’il suffit à l’un de ses partenaires de l’emporter puisque le match nul serait alors favorable à l’équipe française mais il est encore trop tôt pour en tirer ces conclusions.

Jérémy Bury est à la peine face à Murat Naci Coklu, il n’est pas dans le coup et commet des fautes inhabituelles mais il a le mérite de s’accrocher et de faire le maximum pour marquer le plus de points possible. Jean-Paul de Bruijn mène de peu contre Can Capak et Mikaël Devogelaere tient tête à Gokhan Salman en ne lâchant rien. Ces trois parties continuent sur le même rythme et Coklu crée un écart conséquent en battant Bury 40 à 27 en 24 reprises, les deux équipes sont à égalité avec toujours un avantage de +11 pour La Baule (Merci FC !). Puis les deux derniers matchs se rapprochent de leur terme et JPdB et Devogelaere totalisent à eux deux suffisamment de points (36 et 34) pour ne plus être pris en défaut en cas de match nul. Il faut donc maintenant gagner un match sur deux et la finale est assurée. De Bruijn termine à la 27ème reprise contre Capak qui reste à 33 et le Turc entame la reprise égalisatrice avec un contrat de 7 points à marquer. Il en réussit quatre puis il rate le 38ème, synonyme d’élimination des Turcs tenants du titre… Quoi qu’il se passe entre Devogelaere et Salman, La Baule est qualifié pour la finale et le dernier match est arrêté à 36 à 35 en 31 reprises. Les joueurs de La Baule peuvent se réjouir et se rassembler pour fêter cette belle victoire, un travail collectif récompensé et une performance individuelle de Caudron cruciale et décisive dont on ne peut être qu’admiratif. Le 3 Bandes procure des sensations extrêmes quand une telle perfection se dévoile sous nos yeux, Frédéric Caudron est le Champion pour éveiller en nous ces sentiments ! Dommage que le dernier match ait été interrompu (si proche de son terme) pour les statistiques, considérons un partage des points sur cette dernière rencontre bien que la CEB donne la victoire à Mikaël Devogelaere. Le score officiel est donc de 6/2 pour La Baule avec des moyennes respectives de 1,588 pour l’équipe française contre 1,422 aux Turcs.
                               
La deuxième demi-finale n’offre pas le suspense et l’intensité de la première tant le FC Porto domine les débats face à Grondal dépassé. Dion Nelin, mené 31 à 18, entretient l’espoir côté danois en revenant à 26/31 après une série de 10 à la 18ème reprise. Dani Sanchez, à ce moment, mène 35 à 11 en 18 reprises, Rui Manuel Costa est mené par un excellent Jacop Sorensen 23 à 37 en 16 reprises et Joao Ferreira et Michael Lohse sont au coude-à-coude à 22 points. A cet instant, seul Dion Nelin semble en mesure d’entretenir l’espoir d’une qualification des Danois aux dépens de l’équipe portugaise mais c’est sans compter sur le Champion du monde néerlandais qui enfonce le clou sur les deux reprises suivantes. De concert, Dani Sanchez termine quelques secondes avant Dick Jaspers et Porto enregistre deux victoires nettes : 40 à 16 en 21 reprises pour Sanchez face à Knudsen et 40 à 30 en 20 reprises pour Dick Jaspers face à Dion Nelin. Le total des points de Grondal s’élève à 46 et il se trouve que les deux joueurs portugais restant à la table (Costa et Ferreira) totalisent à ce moment de la rencontre 62 points. La victoire est donc acquise pour le FC Porto et les deux dernières parties sont interrompues avant leur terme. Porto s’impose 6/2 avec une moyenne de 1,678 contre 1,273 pour les Danois de Grondal.
                               

                               

                               

                               
La finale entre le club hôte de Porto et l’équipe française de La Baule sera la deuxième du week-end puisque ces deux formations s’étaient rencontrées le samedi en phase de groupe. Caudron avait sèchement battu Jaspers 40 à 14 en 19 reprises, Sanchez avait dominé nettement Bury 40 à 24 en 15 reprises, De Bruijn s’était imposé contre Costa 40 à 24 en 26 et Ferreira avait disposé de Devogelaere 40 à 25 en 24 : Match nul 4 partout et avantage aux points pour La Baule avec une moyenne de 1,535 contre 1,404. Reste à voir ce que réaliseront ces 8 joueurs pour décrocher le titre européen, début de réponse à partir de 17h30 !! Jaspers, Bury, Costa et Devogelaere auront soif de revanche, Caudron, Sanchez, De Bruijn et Ferreira tenteront de confirmer les résultats obtenus la veille mais en finale, on efface tout et on repart à zéro…
Jusqu’à présent, la meilleure arme de Porto est Dani Sanchez, celle de La Baule est Frédéric Caudron. 
Quelle ambiance dans cette arène, les chants s’enchainent au rythme d’une musique dansante, le public attend avec impatience le début de cette finale et les joueurs patientent en coulisse pour l’heure du grand rendez-vous… Le Président du Billard Club Baulois Joël Switala attend de ces joueurs une grande performance face à une équipe portugaise évoluant à la maison devant une foule acquise à sa cause. La speakerine annonce non sans mal les noms des joueurs de La Baule puis elle passe aux joueurs de Porto encensés par les spectateurs, la finale peut débuter après les échauffements règlementaires.
La première partie est très équilibrée : Jaspers démarre comme un bolide et prend la pause le premier sur le score de 23 à 7 en 6/5 reprises contre Caudron (séries de 12 et 8 pour le Néerlandais). Dans le même temps, Bury mène 18 à 4 en 7 reprises et les deux autres matchs entre joueurs 3 et 4 sont très équilibrés. Bury vire en tête à la pause 21 à 13 en 9 reprises, Caudron est mené 8 à 28 en 8 et les deux autres matchs sont toujours en balance. Jean-Paul de Bruijn, à son tour, prend la pause avec un avantage 20 à 15 en 16 reprises. A cet instant Caudron est mené 29 à 9 mais entame une série… 11 points qui le mène à 20 à 29 ! 88 points pour La Baule, 80 pour Porto !! Devogelaere est en tête 23 à 15 en 16/15 reprises. Nouvel assaut des joueurs de La Baule, De Bruijn mène 29 à 16 en 18 après une série de 7, Caudron enchaine après ses 11 par une série longue encore une fois et Bury mène 25 à 19 en 13, Devogelaere menant 23 à 16 en 16. Ca se dessine pour les Français mais rien n’est fait ! Caudron marque 13 points et reprend la tête 33 à 31 en 11 après avoir été mené de 20 points !! Les superlatifs manquent pour décrire le jeu de Caudron… Après 11 et 13 à la suite, il récidive avec 6 et manque une bille de match : 39 à 31 en 12 reprises et 30 points marqués de la 10ème à la 12ème reprise !!! Mené 20 à 30, Costa déclenche lui aussi et revient à 30 partout sur une série de 10. Devogelaere mène 28 à 17 en 20. Frédéric Caudron termine et l’emporte 40 à 34 en 13 reprises soit 3,076 pour le Belge déchainé et 2,615 pour le Néerlandais. Bury mène 31 à 23 en 17 reprises. A moins d’un énorme sursaut d’orgueil des locaux, on voit mal le titre échapper à La Baule à cet instant : 31 à 18 en 22 pour Mikaël, 33 à 31 en 22 pour JPdB et 32 à 24 en 18 pour Jérémy soit +29 au total des carambolages… Si l’un des trois Baulois termine, les deux autres parties pourront être interrompues car ce sera gagné. JPdB est à 35/33, Mikaël est à 35/22 et Jérémy est à 33/29… Ce n’est certainement qu’une question de minutes désormais. Maintenant Mikaël et Jean-Paul sont à 38… Et c’est Jean-Paul De Bruijn qui marque le 40ème point synonyme de victoire finale pour ses coéquipiers, La Baule est Champion d’Europe par équipe de clubs et les matchs restant à jouer n’ont plus d’intérêt. Le quatuor se rassemble, les joueurs s’enlacent et des cris retentissent dans l’immense salle de Porto. L’exploit est réalisé, une équipe française ne s’était plus imposée dans cette épreuve depuis la saga de l’équipe d’Agipi et de ses 7 titres consécutifs de 2005 à 2012. Caudron et Bury étaient déjà de la partie, De Bruijn et Devogelaere non.
La Baule s’impose 8/0 puisque Jérémy Bury menait 35 à 31 en 24 et que Mikaël Devogelaere en était à 38 à 23 en 27 reprises : moyenne de La Baule 1,663, moyenne de Porto 1,326 ! Bravo au Président Joël Switala qui trouve là une magnifique récompense à son implication et bravo aux quatre joueurs qui se sont retrouvés à jouer leur meilleur jeu au moment le plus opportun et le plus important.
Frédéric Caudron a été une vraie locomotive pour ses trois coéquipiers, moyenne de 2,272 sur l’ensemble de ses 5 matchs ce week-end (3,904 sur les deux matchs du dimanche). Deux joueurs sont invaincus sur 5 matchs, Caudron et Jean-Paul de Bruijn, le Néerlandais est à 1,422. Jérémy Bury à 1,456, Mikaël Devogelaere à 1,219 sur les deux jours de la finale et à 1,364 sur les 8 matchs depuis mercredi. Extrait du Kozoom

ActualitéEvénements

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Place des Salines, 44500 LA BAULE 0033 06 12 17 97 10 [email protected]