A 47 ans, Martin Horn (46ème mondial au départ) remporte la troisième édition de la World Cup de La Baule ce dimanche 28 octobre 2018 en battant en finale Jae Ho Cho 40 à 39 en 23 reprises. Cette victoire est inédite à plus d’un titre, l’Allemand a débuté l’épreuve le mercredi en préqualification et a donc joué 9 matchs au total et il a fait son retour sur le circuit en avril dernier à l’occasion de la première World Cup de l’Année 2018 à Antalya. C’est la deuxième victoire en World Cup pour Martin Horn après celle d’Antalya 2009 et ce succès arrive après seulement quatre World coups jouées depuis son retour. Il passe de la 46ème à la 23ème place mondiale au ranking UMB.

Finale

Avant la finale… (© Hervé Lacombe)

En finale, les deux joueurs sont restés ensemble jusqu’à ce que Martin Horn ne finisse sur une série de 6 arrêtée. Le Coréen affichait alors 36 et il marquera 3 points sur la reprise égalisatrice manquant un 3 Bandes avant délicat avec les deux billes collées au milieu du billard.

MartinHorn

Martin Horn a d’abord vaincu en préqualification Khaled Salem et Jean Reverchon puis il s’est sorti d’une triangulaire à la moyenne aux dépens de Roland Forthomme et Tonny Carlsen cédant un match contre le Danois. Ensuite, la liste des joueurs battus par Horn est éloquente : Le 12ème mondial Torbjörn Blomdahl 40 à 18 en 14 reprises (série 13), le 6ème mondial Jung Han Heo 40 à 33 en 19 reprises, le 5ème mondial Marco Zanetti 40 à 30 en 18 reprises, le numéro 1 mondial Frédéric chaudron en demi-finale 40 à 34 en 25 pour finir par le numéro 14 mondial Jae Ho Cho en finale.

Martin Horn (La Baule 2018) succède à Murat Naci Coklu (La Baule 2016) et à Torbjörn Blomdahl (La Baule 2017).

MartinHorn

Les premiers mots de Martin Horn : « Je n’arrive pas à y croire. J’étais dans un tunnel durant les trois derniers jours de compétition. Les circonstances de cette dernière journée étaient difficiles. Il faisait froid dans la salle, les tables étaient courtes et compliquées. Mais par chance, j’ai réussi à m’y faire. J’ai une moyenne supérieure à celle de ma première victoire à Antalya en 2009. A cette époque, il y avait juste quelques forts joueurs coréens et pas du tout de Vietnamiens. La performance de 2009 n’était donc pas comparable à celle d’aujourd’hui. Je dois maintenant me concentrer pleinement sur les championnats d’Allemagne à Bad Wildungen où j’ai pour objectif de gagner le titre national. C’est la raison pour laquelle je n’irai pas en Corée jouer la World Cup de Seoul. Je préfère me préparer pour le combat de la conquête du titre allemand. »

La demi-finale contre Frédéric Caudron est atypique  puisque le Belge démarre vite en menant 21 à 10 à la pause puis 25 à 10 en 8 reprises. Ensuite, de façon inexplicable, Caudron perd ses moyens et sur les 16 reprises suivantes, il marque 0 à 11 reprises et 1 sur les 5 autres reprises jusqu’à ce que Horn boucle la distance laissant le Belge à 30. Il fera 4 points sur la reprise égalisatrice.

L’autre demi-finale entre Jae Ho Cho et Semih Sayginer est également surprenante puisque le Turc restait sur un quart de finale historique face au Champion du monde et numéro 2 mondial Dick Jaspers avec 40 à 25 en 6 reprises (meilleur match réalisé en World Cup). La magie de Sayginer n’était plus au rendez-vous et le Turc s’incline 26 à 40 en 22 reprises : le samedi Sayginer jouait à 6,667, le dimanche à moins de 1,200 ?!?

Jae Ho Cho (MG 1,970) avait déjà remporté une World Cup auparavant, celle d’Istanbul 2014. Cette fois, il passe tout près d’une seconde victoire après avoir éliminé Ma Xuan Cuong en 21 reprises, Dion Nelin en 17, Dani Sanchez en 18 et Semih Sayginer en 22. Mais le Coréen peut se consoler puisqu’il passe de la 14ème à la 6ème place au ranking UMB devenant le mieux classé des Asiatiques après la chute d’Haeng-Jik Kim (de la 3ème à la 9ème place) et celle de Jung Han Heo (de la 6ème à la 11ème place). C’est Tran Quyet Chien qui occupe la deuxième meilleure place des Asiatiques en passant de la 8ème à la 7ème position devenant par la même occasion le Vietnamien le mieux classé de l’histoire au ranking UMB.

CHO

Semih Sayginer (MG 1,921) réalise un excellent tournoi encore une fois. Il est sur le podium de La Baule 2018 après son podium au championnat du monde et sa finale à Blankenberge. Entré à la 7ème place au classement mondial après le championnat du monde du Caire il y a quelques semaines, le voilà 3ème mondial (276 points) ce soir juste derrière Frédéric Caudron (448) et Dick Jaspers (298). Il réalise un record UMB en World Cup avec ses 40 points en 6 reprises et par la même, un record de Turquie de la meilleure partie jamais réalisée.

SemihSayginer

Frédéric Caudron (MG 2,053) marque encore de précieux points au classement en finissant sur le podium après des victoires sur Lütfi Cenet en 9 reprises, sur Ma Minh Cam et sur Murat Naci Coklu.

                               FredericCaudron

Cette World Cup est aussi marquée par de gros changements au ranking mondial (voir en fin d’article) : Pour le Top 14, Tayfun Tasdemir passe de la 15ème à la 14ème place mondiale aux dépens de Nguyen Quoc Nguyen qui rétrograde de la 9ème à la 16ème place. Il manquait une victoire à Jérémy Bury pour intégrer le Top 14 mais ce n’est que partie remise, le Français est 15ème ce soir.

JeremyBury

Six joueurs affichent une moyenne générale supérieure à 2,000 : Martin Horn à 2,020, Frédéric Caudron à 2,053, Dick Jaspers à 2,282, Jérémy Bury à 2,172, Tayfun Tasdemir à 2,121 et Nikos Polychronopoulos à 2,454. La meilleure série est pour Frédéric Caudron avec 18.

Ceux qui ont marqué cette semaine bauloise : Gwendal Maréchal en intégrant le tableau final avec une moyenne sur 7 matchs de 1,646, remarquable pour le talentueux Lorientais assortie d’une moyenne particulière à 3,076 (40 points en 13 reprises) et une meilleure série de 15 bref la totale !!! 

GwendalMarechal

Un nouveau record de Colombie est tombé grâce à Robinson Morales avec 40 points en 10 reprises (MP 4,000).

                               Robinson

Ngo Dinh Nai est allé chercher une égalisation en produisant une série de 15 sur la reprise égalisatrice… Et cerise sur le gâteau, cette partie entre Semih Sayginer et Dick Jaspers entrée dans l’histoire à plusieurs titres !! On ne résiste pas à une photo supplémentaire de Marco Zanetti qui aura, lui aussi, marqué cette World Cup de La Baule à sa manière…

MarcoZanetti

C’était une semaine fabuleuse à La Baule pour certainement la troisième et dernière édition organisée par une équipe de bénévoles emmenés par leur Président Joël Switala. Le délégué de la CEB n’a pas manqué de remercier ces équipes pour le travail effectué depuis 2016 avec ce « Merci Joël, merci La Baule et vive le billard ».

Arbitres

© Hervé Lacombe

Ranking UMB :

1 – Frédéric Caudron 448 (-)

2 – Dick Jaspers 398 (-)

3 – Semih Sayginer 276 (+4)

4 – Marco Zanetti 268 (+1)

5 – Eddy Merckx 268 (-1)

6 – Jae Ho Cho 262 (+8)

7 – Tran Quyet Chien 254 (+1)

8 – Murat Naci Coklu 238 (+3)

9 – Haeng-Jik Kim 232 (-6)

10 – Sameh Sidhom 224 (-)

11 – Jung Han Heo 224 (-5)

12 – Sung Won Choi 216 (+1)

13 – Torbjörn Blomdahl 210 (-1)

14 – Tayfun Tasdemir 206 (+1)

15 – Jérémy Bury 199 (+1)

16 – Nguyen Quoc Nguyen 195 (-7)

17 – Ngo Dinh Nai 188 (+1)

18 – Dani Sanchez 184 (-1)

19 – Eddy Leppens 155 (-)

20 – Nikos Polychronopoulos 154 (-)

21 – Dong Koong Kang 141 (-)

22 – Ma Minh Cam 137 (+3)

23 – Martin Horn 135 (+23)

24 – Myung Woo Cho 128 (-1)

25 – Tonny Carlsen 127 (-1)

…………………………………

Birol Uymaz et Robinson Morales intègrent le Top 30 et Dion Nelin passe de la 88ème à la 62ème place.

Article rédigé par Jérémy Picart sur Kozoom.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *